Dominique Méda : « Changer de boussole »

par François Ruffin 25/05/2020 paru dans le Fakir n°(93) Date de parution :

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

On avait participé ensemble à une conférence, avec la sociologue Dominique Méda.
Son travail sur la hiérarchie des métiers et des salaires faisait écho à la mission que je mène pour l’Assemblée nationale sur les Métiers du lien, ces métiers dévalorisés, précarisés, à temps partiel contraint… Dont on a vite vu, pendant la crise, à quel point ils étaient essentiels. Je l’ai rappelée.

François Ruffin : On a souvent répété pendant cette crise que les femmes étaient en première ligne, c’est le ressenti que vous avez à travers cette pandémie ?

Dominique Méda : Absolument. On voit combien les métiers sont impactés différemment par cette crise. Il y a ceux qui peuvent télétravailler, et ceux qui sont obligés d’être au contact. Se pose aussi la question des métiers essentiels ou non essentiels. Et là, dans les métiers du care, du soin, en première ligne, il y a en effet énormément de femmes : les aides à domicile, les aides-soignantes, les infirmières, mais aussi les métiers de la vente. Or la plupart du temps ces métiers sont déconsidérés : peu valorisés, peu reconnus et surtout structurellement mal payés.

La suite à lire dans notre journal actuellement en kiosque :
▶ Abonnez-vous : http://bit.ly/fakir-abo
▶ Commandez le n°93 : http://bit.ly/fakir-en-kiosque
▶ Le sommaire du numéro : http://bit.ly/fakir-sommaire
▶ Chez votre kiosquier : http://bit.ly/fakir-kiosques

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.