Dominique Potier : Dans la fabrique d’une loi

par Cyril Pocréaux, François Ruffin 24/02/2020 paru dans le Fakir n°(92 (EN KIOSQUE)) Date de parution :

Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Dominique Potier, je le côtoie à la commission des Affaires économiques. Avec son crâne rasé et sa sagesse, comparée à ma fougue, je le surnomme « maître Yoda ». Durant le précédent mandat, c’est lui qui a porté, à bout de bras, une proposition de loi sur le « devoir de vigilance ». On s’est échappés de l’hémicycle, durant une heure, pour qu’il me raconte son parcours du combattant. Même si ça reste un socialiste, qui croit à des « directives européennes »...

Dominique Potier : On dit : « C’est le moment du courage, il faut dire non à l’Afep. » Jean-Marc Ayrault, avant qu’on prenne une déculottée aux municipales en 2014, m’avait dit un jour : « Je ne supporte plus le Médef, on va la faire, ta loi. » Il part. Et le nouveau ministre de l’Économie, c’est Emmanuel Macron. Je vais le voir : « Je vies avec un projet de loi, vous avez beaucoup à vous faire pardonner, voilà l’occasion de la rédemption. »
François Ruffin : Pourquoi il a beaucoup à se faire pardonner ?
Dominique Potier : Il avait déjà cette réputation d’être libéral. Avec humour et légèreté, il me dit : « Mais je la connais très bien cette proposition de loi, c’est moi qui étais chargé de la bloquer à l’Élysée... »

La suite à lire, dans notre journal actuellement en kiosque :
▶ Abonnez-vous : http://bit.ly/fakir-abo
▶ Commandez le n°92 : http://bit.ly/fakir-en-kiosque
▶ Le sommaire du numéro : http://bit.ly/fakir-sommaire
▶ Chez votre kiosquier : http://bit.ly/fakir-kiosques

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.