J’ai croisé mon député socialiste

par François Ruffin 30/09/2016

On a besoin de vous

Le journal fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

Ce jeudi, sur le parking de Bigard, j’ai croisé mon député socialiste.
L’occasion, pensait-on, d’une discussion chaleureuse.
Mais on a failli assister à une noyade…

Ce jeudi, le groupe Bigard, le n°3 européen de la viande, annonçait aux 84 salariés la fermeture de son site d’Ailly-sur-Somme (voir notre tract ici). On se trouvait sur le parking, entre le thermos de café et les chasubles CGT quand on a repéré un bonhomme en costume.
« C’est pas le député, lui ?
- Si si. »

Pascal Demarthe, élu PS de ma circo.
Suppléant de Pascale Boistard, entrée au gouvernement.
Je ne l’avais jamais vu en vrai, lui.
C’est toujours différent sur les photos.
On s’est approchés pour discuter : c’est notre parlementaire à nous aussi, après tout !

François Ruffin : Bonjour, Monsieur. (On est polis.) D’après nos données, le groupe Bigard a reçu des aides de l’Etat, l’an dernier, à hauteur de 32 millions d’euros. Dont 11 millions de Crédit Impôt Compétitivité Emploi. Et là, ils ferment le site d’Ailly…
Pascal Demarthe : Ce qu’on peut dénoncer, en effet, c’est qu’il ait reçu des subventions et qu’il ait investi ailleurs.
François Ruffin : Mais vous ne pouvez pas les reprendre, ces 32 millions ? C’était fait pour créer de l’emploi…
Pascal Demarthe : Non, c’était fait pour investir, et ils ont investi. Sur d’autres sites, mais ils ont investi. Les emplois, en théorie, doivent arriver après, c’est une conséquence.
François Ruffin : Quand même, dans « Crédit impôt compétitivité emploi », y a « emploi ». Là, ils suppriment des emplois. Vous n’allez pas reprendre les 32 millions ?
Pascal Demarthe : Ce n’est pas possible. Vous pointez là, à mon avis, une faille du système : il n’y a pas eu de fléchage.
François Ruffin : Pourquoi vous l’avez fait, alors ? Là, vous donnez 32 millions à un groupe qui est déjà bénéficiaire ? Sans la moindre condition ?
Pascal Demarthe : Vous avez raison, on l’a bien dit : il n’y a pas de conditions, et ça, en effet, on peut le regretter.

Je me pince.
Le plus étrange, dans cet échange, c’est que Pascal Demarthe parle de cette mesure comme si elle lui était étrangère. Comme si elle n’avait pas été voulue par un président socialiste, mise en œuvre par un gouvernement socialiste, votée par des députés socialistes – dont, à l’époque, Pascale Boistard.
Allons-y pour l’estocade.

François Ruffin : Le problème, avec vous, le PS, c’est que, ici, dans vos circos, vous venez dire « on est avec vous, on est de gauche », mais à Paris, vous votez des lois de droite, avec des dizaines de milliards pour le patronat, avec des contrats de travail précarisés…
Pascal Demarthe : Ah mais…

Silence.
Un long silence.
Un très long silence.
Avec des borborygmes au milieu : « nous… non… nous… mais… »
Je compte.
Un… deux… trois… quatre… cinq…
Je regrette de ne pas avoir un chronomètre, pour mesurer combien ça dure.
Dix secondes.
Quinze secondes.
Je regrette de ne pas avoir une caméra, un téléphone, pour enregistrer ça.
Car le type fait des gestes.
Agite ses bras.
Il se noie en direct.

Pascal Demarthe : Nous, on le constate… vous et moi… sur le terrain… je pense que, effectivement, y a une faille…
Xavier Riffaudeau (son attaché parlementaire) qui vient le sauver : Il y a une faille dans le dispositif, etc.
Pascal Demarthe, se ressaisit : Ce que je peux déplorer, vraiment, c’est que nous on demande, depuis deux ans, à être reçus dans l’entreprise, avec la maire, de pouvoir visiter, mais le groupe Bigard a toujours refusé. Il n’a même pas répondu !

À cet instant, vous voulez que je vous dise ce que j’éprouve pour ce député ?
De la pitié.
On ne veut pas être méchant.
Il a déjà l’air si fragile, si perdu.
Sinon, on lui aurait bien demandé pourquoi, alors, depuis deux ans, depuis quatre ans même, avec un président socialiste, un gouvernement socialiste, des députés socialistes, pourquoi ils ne votent pas des lois pour diminuer le pouvoir des actionnaires ? Pour qu’entrent dans les Conseils d’administration des salariés, des élus, des consommateurs ? Pour que la démocratie ne s’arrête pas à la porte de l’entreprise, qu’on donne plus de pouvoir aux employés, aux syndicats ? Pour que Bigard et les autres soient contraints d’ouvrir leurs portes et leurs comptes ?
Pourquoi, à l’inverse de tout ça, depuis ans, depuis quatre ans, Pascal Demarthe et ses collègues votent-ils des lois, CICE, Pacte de responsabilité, Loi Travail, qui renforcent le pouvoir des actionnaires ? Qui délivrent des dizaines de milliards aux financiers sans le moindre contrôle ? Qui flexibilisent l’emploi, cassent le CDI, pour nous ramener lentement à la féodalité, au bon vouloir des maîtres ?
J’allais l’interroger sur tout cela.
Mais j’ai eu peur que, à nouveau, il se noie.

Je me suis éloigné, donc, me souvenant de son incompétence affichée.
C’était au printemps dernier.
On l’avait invité à débattre avec nous, en public, où il le souhaitait, quand il le souhaitait, sur les questions d’industrie et d’emploi.
Il nous avait répondu une longue lettre, se défilant savamment. Sur l’industrie, sur l’emploi, Pascal Demarthe s’y déclarait incompétent.
On avait apprécié la franchise.
Et un peu dommage, quand même, pour un député qui compte la Zone industrielle sur la circonscription…
Enfin, c’est pas ça qui va sortir les 84 salariés, et leurs 84 familles, de la panade.

Voir en ligne : Mais qui est Monsieur Bigard ?

Écrire un commentaire

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • ce qui a de formidable c’est votre ’’marque de fabrique’’ (je suis un fayot) vous partez d’un fait locale, ou d’une histoire humaine et vous mettez en perspective en projetant plus large, plus loin, plus profondément.
    voilà comment nous arrivons alors à comprendre les tenants et aboutissants des situations et leur relations avec les décisions politiques ! qui les prend, comment sont elles prises et bien sûr leur intérêt , est il commun ou particulier ? favorisent ils les salariés ou leur exploiteur ? etc etc
    bon ceci dit , avec l’argent obtenu grâce à l’eeexcellent MERCI PATRON j’espère qu’un jacuzzi sera la priorité retenu de toute urgence.
    bonne continuité, serez vous a Lille pour la convention des insoumis les 15et 16/10 ?
    Alain

  • Je suis au PS depuis 4 ans environ et je rencontre régulièrement des députés du coin.
    Et, on leur fait les mêmes remarques depuis 4 ans.
    Mieux, lorsque le CICE a été voté, j’ai une députée qui est venu me dire pourquoi elle était contre parce que pour elle aussi, il fallait un fléchage : on donne n’importe quoi à n’importe qui, n’importe comment !
    Qui en a vraiment besoin ? les grands groupes ou les PME ? des secteurs en particuliers ou tout le monde ? avec ou sans contrepartie ?

    Et puis, j’ai appris des trucs, et notamment pourquoi ces députés socialistes votent de telles lois.
    Voilà comment ça se passe : "Machin, soit tu votes la loi, soit, ta proposition de loi, le truc sur lequel tu travailles le truc de gauche vachement bien que tu veux faire, ne sera jamais examinée. Et, si t’as pas compris, tu vois les prochaines élections. tu veux être réélu ? bon ben pour ça, faut être investi, alors si tu veux être investi par le parti et bien tu fais ce qu’on te demande."

    Et c’est pour ça qu’on se retrouve à croiser son député, sur un parking, à lui poser des questions justifiées auxquelles il ne peut pas répondre.

    la base est saine, les élus plutôt honnêtes.
    Mais au dessus .... ils sont trop hauts pour comprendre que c’est parce qu’il y a du monde en dessous qu’ils peuvent être portée si haut.

  • C’est pathétique. On ne sait plus s’il faut en rire ou en pleurer. Les politiques se comportent comme des valets. Avec nos mandats en poche ! Comme beaucoup, j’appréhende 2017 mais, décidément, je ne pourrais pas voter pour le PS. J’ai trop l’impression d’avoir été trompé.
    Merci à Fakir de nous rappeler ce que peut être la gauche et merci pour ce message d’espoir "à la fin, c’est nous qu’on va gagner". :-)

  • Cette constitution s’est tellement présidentialisée ! Si au moins, on pouvait déconnecter les calendriers d’élection de l’exécutif et du législatif. Sans parler des conflits d’intérêts à tout va...

  • C’est gentil je trouve, très gentil, beaucoup trop gentil d’avoir de la pitié pour un homme qui lui n’en a aucune lorsqu’avec ses collègues il vote des lois, CICE, Pacte de responsabilité, Loi Travail, qui renforcent le pouvoir des actionnaires, lorsqu’avec ses collègues il délivre des dizaines de milliards aux financiers sans le moindre contrôle, lorsqu’avec ses collègues il flexibilise l’emploi, casse le CDI, pour nous ramener lentement à la féodalité, au bon vouloir des maîtres.
    Quand on a affaire au PS, aujourd’hui il ne faut pas hésiter, comme lorsqu’on s’est dit qu’on ne voterait plus socialiste, pour les mêmes raisons, quand on a affaire au PS, maintenant, il faut tirer sur le corbillard.
    Ce parti doit disparaître, mourir, il est nécessaire qu’il s’effrite, se rompe, s’effondre.

    Que sa gauche et sa droite soit obligé de se positionner une bonne fois pour toute ou de mourir.

  • Cette fermeture d’usine n’est-elle pas une splendide nouvelle ?
    D’abord, bouffer trop d’bidoche c’est mauvais pour la santé et la planète !
    Ensuite, voilà des pauv’exploités au chômage, ce qui leur laisse le temps de réfléchir, s’ils veulent bien oublier un peu la tv et le pmu.
    M. Ruffin, prendre la défense du petit peuple, c’est beau !
    Ce petit peuple qui passe sa vie à polluer avec sa bagnole, à travailler pour les ogres qui pourrissent la planète et corrompent les politichiens. Il passe sa vie à acheter leurs produits de merde (bagnoles, essence, malbouffe, crédits bancaires, nucléaire...), à ne pas voter ou à voter pour des incompétents notoires !
    La France d’en bas est victime de sa propre bêtise avant tout. Ses obsessions matérialistes et nombrilistes, pouvoir d’achat, etc.
    OK, cette bêtise vient en grande partie de l’éducastration nationale et des mass-merdias, publicité incluse.
    Alors je compte sur Fakir pour ne pas céder à la basse démagogie populiste.
    Je compte sur Fakir pour dire à ses lecteurs les réalités scientifiquement démontrées, par exemple :
    - toutes les religions sont des arnaques.
    - arrêtez de vous plaindre, réfléchissez et organisez-vous. Des SCOP, bordel !
    - le changement climatique c’est pas à cause des Chinois mais de tous les crétins qui vont au boulot/en vacances avec un véhicule polluant...
    Etc.

  • L’essentiel est dit : sur le terrain il n’est pas responsable de ce qui a été voté. Il partage notre colère mais ne peut rien faire. Il est cynique et abuse de notre gentillesse pour avoir encore notre confiance la prochaine fois. Ce gus est tout de même payé 5800€/mois par nous pour rien. Moi en 2017 je vote JLM lui et le PS dégagent. Je serai pour quelque chose dans la déconfiture du PS qui se prépare.

  • L’attitude du député ne me surprend pas. Ils viennent parader aux manifs ou les interdise, ou comme Mr VALLS, envoient leurs casseurs officiels ! Ils touchent leurs indemnités, qu’ils n’oublient pas d’augementer..mais l’emploi de la populace ????Ils s’en fichent ou n’y connaissent rien...Moi j’étais PS..J’ai 77 ans je ne vote plus PS, ni Les républicains. Les seuls partis qui s’occupent de ’lemeploi sont à l extrème gauche, pu chez MELENCHON ! Les élus, gauche ou droite s’écrasent face à ces grands patrons. Le problème BIGARD, on le retrouve chez ALSTHOM. L’Etat chouchoute les PDG de ces grosses firmes, des PDG qui empochent des salaires faramineux (Air France 65% d’augmentation, pour le PDG)..des indemnités de dépar..un scandale, et l état alisse faire !!! Tout cela alimente les espoirs du Front National, qui ???s’il arrive au pouvoir foutra en l’air les revendications de la population (Les maires de HAYANGE, FREJUS, COGOLIN, HENIN BEAUMONT)..

  • Moi, il ne me fait pas pitié ce socialo, ils ne me font pas pitié ces collabos socioliberaux qui depuis toujours trahissent le monde du travail. Si le système capitaliste perdure c’est en grande partie grâce à eux. En politique, rien n’est fait au hasard et c’est insupportable qu’ils fassent, à chaque fois qu’ils sont au pouvoir, le constat qu’ils auraient bien voulu faire du social mais que la situation économique ne le permet pas, ou bien que tous les " partenaires " ne jouent pas le jeu. Ce sont les fidèles serviteur du système et nous devons les traiter comme tels, car le résultat de ses politiques et trahisons, c’est la menace du FHaine qu’ils vont nous brandir pour voter utile, STOP on ne marche plus !!!

  • Excellente démo !
    Incompétence ou peur de se faire ôter la chemise assortie d’un grand mépris ?
    Bravo pour votre calme.... et le ton de ce papier.
    Et le topo sur Mr. Bigard (lien).

  • Bonjour,
    Très bien fait votre article, très intéressant et symptomatique de la politique menée depuis un peu plus de quatre par ce gouvernement, dit socialiste.
    Une petite remarque cependant, au lieu de "circo" vous n’auriez pas pu écrire circonscription tout simplement ?
    Oui je sais, je chipote mais je suis singulièrement agacé par cette mode qui consiste à raccourcir les mots, style sms, voire employer des anglicismes.
    Allez, un peu de persévérance et d’ici quelques décennies la langue française, enfin, celle que j’ai apprise à l’école, aura disparu ou tout au moins, sera en voie de disparition.
    Cordialement

  • Bravo et merci pour ce que vous faites. Etant syndicaliste, c’est des gens comme vous qui nous aidez dans la combat que l’on mène sur le terrain.Fakir est il distribué en kiosque en région parisienne ?

  • Déja, j’avais plutôt l’habitude d’acheter ma viande chez monsieur Dédé mais il est mort l’année dernière. Du coup, je m’approvisionne maintenant dans d’autres boucheries et j’ai rarement l’occasion d’voir a acheter de la viande industrielle.. Du coup ca ne va pas me manquer tellement de ne plus jamais acheter du Bigard. C’est pas ça qui va pas faire perdre 32 millions aux actionnaires. Mais comme j’ai tendance a avoir le boycottage militant, on n’en achètera plus dans ma famille, je vais aussi y sensibiliser mes collègues de boulot et c’est bien possible que j’en parle aussi a l’apéro... De plus,si je croise un caddie contenant des produits de la marque les rares fois ou je rentre dans une grande surface, je ne vais pas pouvoir m’empêcher d’étaler ma science afin que le pauvre consommateur qui s’aprète a faire un mauvais achat soit sensibilisé sur 32 millions de bonnes raisons de ne plus donner d’argent à ces gens là...
    Le boycott, c’est la seule arme qu’ils comprennent, les actionnaires.

  • Je ne suis pas d’extrême gauche,je ne suis pas de gauche,je ne suis pas du centre,je ne suis pas de droite,je ne suis pas d’extrême droite.je suis juste un humain,avec ses qualités et ses défauts.je n’aime pas la pensée unique.je ne supporte plus les faiseurs d’opinion qui distribuent les bons points selon notre politiquement correct acceptable ou non.j’aime le bon sens que certains veulent nous faire passer pour de la démagogie ou de la xénophobie.je n’aime ps le mot,galvaudé,"stigmatisé".je n’aime pas le terme "pris en otage"(à propos des grèves),lui aussi galvaudé.je n’aime pas le chou fleur à cause de l’odeur à la cuisson et puis au goût quand on le mange et puis surtout aux conséquence, concernant notre entourage,quant à la digestion de cet infâme légume.le chou (hibou,caillou,genou ?) nous emmerde même quant à son orthographe !le choux est un ennemi de l’homme et surtout de ses proches.

  • Confrontation lors du vote des dernières européennes avec un autre député PS (grand méchant orient) que j’avais saisi comme médiateur pour négocier des contrats avec un producteur cinéma (N°7 pour Tom le cancre) et qui s’est impliqué personnellement en faisant de la publicité pour le travail dissimulé d’une 15ène d’enfants (et d’une grande partie de l’équipe du tournage) et qui s’est montré violent en m’agressant physiquement en réaction à ma proposition d’aller dire à ma fille que c’est la loi qui nous interdit de nous dire bonjour à son école qui servait pour cette occasion de bureau de vote (travail dissimulé restant dans le déni de justice alors que mon affaire familiale tourne au drame après que je me sois opposé à ce travail dissimulé).

    Vidéo de moins de 2 minutes : https://youtu.be/naSiyGYQF88

    http://tom-le-cancre.blogspot.fr

  • Instructif. Absence totale de convictions chez ce malheureux, puisqu’on pourrait admettre (à la rigueur) qu’il croie aux vertus du libéralisme et se batte pour le défendre. Mais même pas.
    Il est grand temps de mettre tout ça au rancart.

  • Des ploutocrates qui vivent ( très bien) sous cloche Plus rien à espérer de ce monde-là .....

  • Rien que pour relire ce genre d’article à la fois intelligent et sensible, je suis heureux d’aider un peu Fakir.
    Et bravo pour ceci et pour le reste !!! Vous êtes fortiches !

  • Depuis bien longtemps les élus socialistes ont tourner le dos a la Gauche et aux salariés , ils suffit de regarder ce que vote les Députés socialiste dans l’hémicycle , les seuls Députés qui sont droit dans leurs bottes et fidèles aux valeurs de la Gauche et toujours aux côtés des travailleurs ce sont les Députés du Groupe Communiste ( gdr : gauche démocrate et Republicaine)

  • Depuis bien longtemps les élus socialistes ont tourner le dos a la Gauche et aux salariés , ils suffit de regarder ce que vote les Députés socialiste dans l’hémicycle , les seuls Députés qui sont droit dans leurs bottes et fidèles aux valeurs de la Gauche et toujours aux côtés des travailleurs ce sont les Députés du Groupe Communiste ( gdr : gauche démocrate et Republicaine)

  • Pour complicité de VOL national avec la cravate ce député doit être arrêté
    avec son email obligatoire !!!

  • L’ignorance est le meilleur argument du manipulé pour clore toute discussion (vous n’avez qu’à regarder les nombreux reportages qui s’y sont confrontés pour vous en rendre compte). Biensûr c’est la vipère qui lui souffle à l’oreille, et c’est une demie-vérité ce qui le rend bien plus recevable.

  • Bravo et merci pour les questions et le ton de cet entretien.
    Les réponses sont consternantes pour ne pas dire pitoyables.
    La future compagne électorale sera malheureusement à l’image de ces réponses.
    J’ai posé cette question à un représentant de G FILOCHE :
    " Si le candidat qui représente et soutient la politique du gouvernement et donc la loi EL KHOMRI l"emporte, est ce que G FILOCHE le soutiendra, comme il s’y engage en participant à la primaire ?"
    Mon interlocuteur n’a pas su ou voulu me répondre.

    On lâche rien , sans armes, sans haine, sans violence ( merci HK )

  • Vous vous souvenez du film de Costa Gavras "Etat de siège" (bizarrement très difficile à retrouver sur dvd à la différence de bien d’autres films de ce cinéaste) : Il narrait l’enlèvement d’un pseudo "haut fonctionnaire américain" (qui formait en douce les polices d’Amérique du sud à la torture dans les années 60 et 70) par les tupamaros (qui avaient transmis à Costa Gavras des enregistrement de leur interrogatoires eux sans torture mais sans concessions, au résultat très édifiant, d’ailleurs publiés à l’époque aux éditions stocks si mes souvenirs sont bons).
    Je propose qu’on fonde un groupe "tue pas ma rose". On oblige pacifiquement (mais fermement) les députés socialistes (le temps de les mettre bien en face -preuves solides à l’appui- devant la généalogie de leur "action politique" et de leurs conséquences) à répondre de leurs actes de violence sociale, on filme leur réaction faux cul, et on les libère exempts de toutes violences physiques bien sûr (mais aussi de tout refus de répondre à des citoyens aux questions précises et vitales pour eux) , on rend publique le film .... Bon, après tout, ce n’est jamais que du Elise Lucet qui refuserait le refus de répondre que certains ont l’insupportable pouvoir de s’accorder en régime dit "démocratique".... Qui peut nier en toute justice qu’il est un moment ou la victime est en droit de refuser de collaborer à sa propre perte ?

  • bonjour
    Intéressant article, j’y vois le même humour qu’il y a dans le film "I love Bernard", d’ailleurs j’avais une question à propos de ce film. Comment vous avez fait pour sortir le film vu que la famille klur avait signé un contrat de non divulgation...

    Merci pour votre retour

  • Hélas la résistance se doit ,pour ETRE ,d’être couleur passe muraille, c’est seulement " al final " que peut éclater le FEU d’ ( des ) ARTIFICE(s).
    goutte à goutte l’océan se remplie et s’évapore et alors ?
    G.Y.

  • Magnifique démonstration, hélas tellement peu surprenante pour qui s’est frotté au député de son coin sur un sujet quel qu’il soit, tant ceux-ci sont hors sol. la mienne de députée Patricia Adam, responsable commision défense au groupe socialiste de l’AN botte en touche lorsqu’on lui demande s’il faut se réjouir de faire de si bonnes affaires avec les salafistes/wahhabites saoudiens et qataris.
    Un autre député du coin, Jean-Luc Bleunven, avec qui je me suis frotté pas plus tard qu’hier à la faveur d’une soirée TAFTA co-organisée avec la Maison de l’Europe de Brest, n’a rien su répondre à ma question/interpellation lui signifiant, via l’article 121 du TFUE duquel sont issues toutes les méga saloperies style CICE, Pacte dit de responsabilité, Loi travaille ! loi Macron etc... soit, lui disais-je, 80% de nos lois et non des moindres puisqu’elles frappent de plein fouet l’ensemble du corps social et tout particulièrement les victimes du front de la guerre de classe.
    Pas plus de réponse lorsque l’on aborde la question de la désindustrialisation massive de notre pays : près de -40% d’emplois industriels depuis 2000 !
    Un silence de sa part s’en est suivi, qui dure encore, et qui devrait durer encore et encore.
    Cher François Ruffin, dont je me régale de la prose, portez je vous prie vos regards sur l’origine des coups : l’UE. Et je vous invite à le faire à partir d’un site : UPR.fr. Très cordialement. PP.

  • Merci Ruffin des bois !!!
    Je viens de voir Merci patron. Quelle belle leçon de lutte, de courage et d’humanité. Je découvre Fakir par la même occasion. Que toutes mes bonnes ondes vous accompagnent dans vos combats, échanges et médiations à venir.

    Avec toute ma sympathie et mon admiration,
    Angèle

  • C’est tragique et pitoyable. François a l’humour chevillé au corps, c’est imprimé dans ses circuits, mais il a aussi la fibre humaine et ne peut pas se moquer de la lâcheté de ce député. C’est pour ça que j’aime François.
    Pourrait-on dire que, tout simplement, les PS sont des c***s ? Des niais, à l’image de leur chef. Ils ne voient pas où est le mal, pour bon nombre d’entre eux. Et ils foncent dans les leurres que leurs tendent les nantis (ou) les patrons, (ou) les roublards (ou) les magouilleurs qui eux, sont des super malins. Un peu de flatterie leur suffit probablement pour se sentir importants ou utiles. Ils sont les colibris de la politique, se contentant d’en faire peu mais avec tellement de bonnes intentions qu’à eux tous réunis, ils obtiennent... le résultat que l’on voit dans cet article.

  • Le contrat de non divulgation, si vous avez bien regardé le film, est rendu nul car divulgué par le coté Arnaud en 1er...

  • Salut les amis,
    Nous ne voterons plus socialiste.
    Mais ca vous dirait pas qu’on se bouge pour se venger et aller voter Filoche au primaires ?

  • Bonjour,
    Moi, je suis actionnaire majoritaire de ma SARL, depuis 2013 mes dividendes sont quasi soumis à cotisations collectées par le RSI, facteur 3 par rapport à 2003 lorsque j’ai commencé mon activité.
    Je précise que ma société n’a pas touché de CICE, car la demande de mon comptable n’est pas passée via un portail informatique dédié.
    J’aime bien ce que vous faites Mr Ruffin, que votre nouvel engagement vous prendra peut être du temps et qu’à l’instar des politiques vous n’aurez plus le temps de répondre à diverses sollicitations, mais pour la beauté du geste j’aurais aimé avoir votre point de vue, sans langue de bois...au moment où vous songez devenir député.
    Cordialement.
    Un enfoiré de patron. . . petit patron

  • De quoi nous dégoûter un peu plus de voter ?

  • La réponse a votre question, "pourquoi un gouvernement socialiste vote des lois de droite ?" est trés simple
    L’UE telle qu’elle est aujourd’hui, est ultra libérale et nous oblige donc a appliquer des dispositions ultra libérale, telle que la loi sur le travail qui ne vient pas du gouvernement mais de l’UE
    Cependant, ramener cette UE a etre plus sociale est impossible a cause de l’article 48 du TUE qui oblige l’unanimité de tout les pays membres pour renégocier les traités, et là, rien que l’Allemagne dira non,
    La seule solution est de quitter cette UE, je vous invite a aller voir le programme de l’UPR, de Asselineau, un programme de gauche précédé d’une sortie de l’UE

  • systeme de peter ???????????