Droit dans les yeux

149 femmes mortes sous les coups de leur conjoint en 2019. Pour Mily, c’est pas passé loin : le (...)

17 novembre 2018 - 17 novembre 2020 : J’veux (toujours) du soleil !

On se demandait où ils en étaient, ce qu’ils devenaient, deux ans après s’être jetés corps et âme (...)

Le Pearl Harbor du vivant

70 % des vertébrés disparus en trente ans… C’est un Pearl Harbor du vivant. Qui devrait, d’urgence, (...)

Crise sanitaire : vos alertes, vos colères…

Depuis le début de la crise, vos témoignages nous arrivent par centaines. Soignants, (...)

« On est là ! », la genèse

« On est là ! On est là ! Même si Macron le veut pas, Nous on est là ! On est là ! » Comment ces (...)

Agir avec Fakir

Menons la bataille de la 5G !

La bataille de la 5G aura-t-elle lieu ? Il le faut.

Le Journal

Sortir de la Macronarchie !

Par François Ruffin 29/01/2019

« Alors, on la rentre, cette chemise dans le pantalon ? — Ah non ! Pas vous ! Pas vous aussi ! — Hi ! hi ! hi ! » Ça lui secoue sa perruque, à Montesquieu, ce rire contenu. Il est taquin. Très taquin. C’était l’été dernier. Entre deux séances, je me reposais dans ce coin de jardin du Palais Bourbon. C’est moins bondé que la buvette. Entre l’hôtel de Lassay (...)

« Alors, on la rentre, cette chemise dans le pantalon ? — Ah non ! Pas vous ! Pas vous aussi ! — Hi ! hi ! hi ! » Ça lui secoue sa perruque, à Montesquieu, ce rire contenu. Il est taquin. Très taquin. C’était l’été dernier. Entre deux séances, je me reposais dans ce coin de jardin du Palais Bourbon. C’est moins bondé que la buvette. Entre l’hôtel de Lassay et l’entrée de l’Hémicycle, tout est taillé au poil, pas un brin d’herbe qui dépasse, et je lisais à l’ombre des taillis, sous le regard d’une statue. C’est qui, ce mec‑là ? je m’étais (...)

Écologie : tous sur le même bateau ?

Par François Ruffin 15/11/2019

« Il est temps de mettre vos différends politiques et sémantiques de côté. » C’était le mardi 23 juillet dernier, salle Victor Hugo, à l’Assemblée nationale. Laetitia accompagnait Greta Thunberg, et elle nous exhortait à l’Union sacrée. J’ai noté cette phrase, aussitôt, dans mon cahier à spirales. J’avais déjà relevé, de Mathieu Orphelin, député qui initia (...)

« Il est temps de mettre vos différends politiques et sémantiques de côté. » C’était le mardi 23 juillet dernier, salle Victor Hugo, à l’Assemblée nationale. Laetitia accompagnait Greta Thunberg, et elle nous exhortait à l’Union sacrée. J’ai noté cette phrase, aussitôt, dans mon cahier à spirales. J’avais déjà relevé, de Mathieu Orphelin, député qui initia cette journée : « La bataille pour le climat, nous la gagnerons tous ensemble ! » De Hugues Renson, vice‑président de l’Assemblée : « Cette rencontre est le signe que l’affaire (...)

  • Droit dans les yeux

    26/11/2020

    149 femmes mortes sous les coups de leur conjoint en 2019. Pour Mily, c’est pas passé loin : le pistolet sur la (...)

  • La guerre de la 5G aura-t-elle lieu ?

    23/11/2020

    La 5G, et l’iPhone 11. Voilà pour eux, pour Bruxelles, pour Macron, voilà pour eux le progrès… C’est le symptôme d’un (...)

  • Les grands prêtres de l’iPhone

    23/11/2020

    Critiquer, à peine, le smartphone, c’est plus qu’une atteinte à l’économie reine, pour les médias : c’est un blasphème (...)

  • Les assistés maternés

    23/11/2020

    C’est Nathalie qui m’en avait causé la première, à la buvette d’un club de foot : « Assistante maternelle, vous (...)

Tout voir
Les Livres

Un député et son collab’ chez Big Pharma

Un député et son collab' chez Big Pharma

09/10/2018

" On ne doit pas dénigrer une entreprise française qui fonctionne bien. » C’est le Premier ministre qui, à l’Assemblée, à propos de Sanofi, nous adresse ce commandement. Et quel beau fonctionnement, en effet ! Durant vingt ans, Sanof a refilé de la Dépakine aux femmes enceintes, sans les prévenir des (...)

09/10/2018

" On ne doit pas dénigrer une entreprise française qui fonctionne bien. » C’est le Premier ministre qui, à l’Assemblée, à propos de Sanofi, nous adresse ce commandement. Et quel beau fonctionnement, en effet ! Durant vingt ans, Sanof a refilé de la Dépakine aux femmes enceintes, sans les prévenir des risques d’autisme pour leurs enfants. Sanofi a supprimé 2 000 postes de chercheurs en France, 4 000 dans le monde. Sanofi, à Mourenx, rejetait des vapeurs cancérigènes, 190 000 fois les limites autorisées. Mais à part ça, « il ne faut pas (...)

Tout voir